Conseils adoption d’un chien dobermann

Vous souhaitez acquérir ou adopter un Dobermann ? Alors vous êtes au bon endroit. A travers ce guide complet vous allez découvrir des conseils pour l’adoption d’un doberman. Que ce soit une adoption de maitre à maitre ou dans une refuge, voici des conseils qui vont certainement vous aider dans l’adoption d’un chien de race dobermann.

dobermann

Avant l’adoption

Avant d’adopter un Dobermann, vérifiez que votre mode de vie convient à un chien.

Vous devez pouvoir lui consacrer de votre temps pour ses promenades quotidiennes, lui donner de l’affection, les soins qu’il réclame, prévoir un budget pour la nourriture, les vaccins et les éventuelles visites chez le vétérinaire, l’emmener avec vous en vacances ou trouver une personne de confiance pour le garder, etc.

Avant de commencer vos recherches, établissez, à la maison, en concertation avec tous les membres de votre famille, une liste de vos exigences : couleur, sexe, âge approximatif, oreilles et queue coupées ou non, le niveau d’éducation, le comportement par rapport aux enfants, aux autres animaux. Une règle d’or : prenez votre temps.

Lorsque toute la famille est d’accord, alors seulement vous pouvez envisager l’adoption.

Après l’adoption

Votre dobermann vient d’arriver chez vous. Qu’il s’agisse d’un mâle ou d’une femelle, d’un chien de refuge ou venant directement d’un particulier, quelques règles s’imposent :

Votre chien doit apprendre à cohabiter avec vos enfants et les autres animaux de la famille, PRUDENCE et PATIENCE sont les maîtres mots. Ne les laissez pas seuls tant qu’ils ne se connaissent pas vraiment (un mois en moyenne entre animaux) jamais pour les enfants en bas âge. Il ne faut pas oublier que les enfants de moins de 10 ans ne savent pas reconnaître les avertissements des chiens.

Votre chien doit disposer d’un coin bien à lui, panier, couverture (les dobinous aiment le confort), dans un lieu tranquille, sans être isolé de la famille. Une fois « à sa place », le chien doit être tranquille. Il ne faut pas déranger un chien qui dort. S’il fait une bêtise, caché dans sa corbeille, il ne doit pas y recevoir de punition. Bien sûr, vous pouvez lui crier après mais pas le toucher. Cette corbeille doit être un havre de paix, territoire exclusif du chien. Lieu de sécurité. Par contre, le chien ne doit pas non plus être placé dans un lieu de passage afin que ce dernier ne décide pas un jour de régler les aller et venues des uns et des autres, ce qui est une forme de domination. L’idéal étant un coin du salon afin de ne pas être prêt de vous pendant les repas, mais qu’il assiste à la vie de la famille.

Votre chien doit avoir deux gamelles, l’une pour l’eau, toujours fraîche, l’autre pour la nourriture. Nous vous conseillons les croquettes afin d’assurer un bon équilibre alimentaire à votre chien. Le chien doit manger après vous, dans un lieu tranquille où il ne sera pas dérangé, après une période d’adaptation vous pourrez commencer à l’habituer à prendre sa gamelle pendant qu’il mange. Votre chien doit comprendre qu’il doit se soumettre à ce « caprice » sans pour autant qu’il risque de perdre sa nourriture. Ne pas perdre de vue que dans une meute, c’est le dominant qui mange en premier et qui décide qui mange quoi et quand.

Pour le sommeil, le chien peut être dans votre chambre mais pas sur votre lit, il s’agit de votre territoire au même titre que sa corbeille est son domaine, vous n’iriez pas dormir dans sa corbeille, il n’a pas à venir dormir dans « la vôtre ». Les câlins sont tout à fait possibles mais c’est tout. Le chien a une place dans la maison, il la garde.

Les câlins, les jeux, les sorties, les repas, tous ces détails doivent venir de vous. Lorsque votre chien vient vers vous, vous ne devez pas systématiquement céder. Le renvoyer à sa place quitte à le rappeler quelques minutes après. N’oubliez pas que le dobermann est un chien sportif, donc il doit être défoulé régulièrement, au-delà des sorties « hygiéniques », quelques heures par jour sont nécessaires pour être sur que votre chien puisse garder son calme dans la maison.

Si vous demandez un ordre à votre chien, il doit obéir, même si cet ordre vous paraît bénin, vous avez demandé quelque chose, votre compagnon doit s’exécuter. Hors de question de céder. Assis n’est pas couché et inversement.

Ne partez pas du principe que le chien que vous venez d’adopter doit s’habituer à vous avant d’apprendre vos règles, il doit les découvrir en même temps qu’il s’apprivoise. Bien évidement pour tout ce qui est câlin, rappel et obéissance, les choses se feront petit à petit. En moyenne, une bonne semaine est nécessaire au chien pour vous cerner, ensuite il va vous observer puis prendre ses marques. En généra, on observe un petit changement au bout de 3 semaines, un mois : le chien vous teste au même titre que s’il s’agissait d’un chiot. Ne craignez pas les conflits avec votre chien, si vous ne cédez pas, il finira par oublier ses véléités de dominance ou de désobéissance.

Lors de vos sorties, gardez toujours les mêmes ordres, « Au pied », « Pas toucher », « A ta place » : ces ordres permettent d’éviter que le chien ne tire sur sa laisse, n’aille voire d’autres chiens ou ramasse des choses au sol, et vous permettra de le voir revenir dès que vous l’appelez.

Dans la maison, « A ta place », « Pas toucher », « Va coucher », sont des ordres qui vous permettront de ne pas avoir votre chien dans les jambes, de le renvoyer quand il vient vous voir sans que vous lui ayez demandé….

Le chien n’a pas à venir avec vous à table.

De toute façon, nous sommes là pour vous aider et répondre à vos questions, aimez-le et votre nouveau compagnon vous le rendra au centuple. N’oubliez pas de lui souscrire à une mutuelle pour chien pour lui assurer une bonne santé.

Le mot de la fin : Bravo et merci pour votre choix, vous allez maintenant découvrir une merveilleuse aventure, l’amour pur et dur d’un compagnon formidable, le dobermann….